Aider la jeunesse

Depuis maintenant 6 ans, la Fondation AlphaOmega s’engage pour aider la jeunesse défavorisée en France.

La Fondation mène, en parallèle de son accompagnement des associations, un travail de réflexion pour devenir, à terme, force de proposition auprès des pouvoirs publics.

1

Les NEET, le bon indicateur

La France compte 870 000 jeunes chômeurs (moins de 29 ans). Mais les jeunes sans emploi n’étant pas tous chômeurs, le terme de NEET est une meilleure approche de la jeunesse en difficulté.

Ils sont 1 669 000 en 2015, soit 1 jeune sur 7, un nombre qui augmente. 55% sont chômeurs, 45% inactifs.

Nous défendons la notion de NEET

« Neither in Employment
nor in Education or Training »

ce qui signifie littéralement :

« Ni en Emploi ni en
Éducation ni en Formation  »

Le terme recouvre l'ensemble des jeunes
chômeurs ou inactifs
qui ne sont pas scolarisés
et ne suivent pas de formation professionnelle
(formation continue ou stage).

Nombre de NEET - Évolution sur 11 ans

+ 11%

Le concept de NEET regroupe des réalités différentes :

  • Les chômeurs
    « classiques »

  • Les désengagés
  • Les indisponibles
  • Les volontaires
  • Les chercheurs
    d’opportunités
2

Être NEET, un risque pour l’avenir
du jeune et un coût pour la société

  • Insertion
    professionnelle
    plus difficile
  • Davantage
    de précarité dans
    l'emploi
  • Salaire moins élevé
  • Risque de pauvreté
    ou d'exclusion sociale
    plus élevé
  • Accès au logement
    plus compliqué
  • Santé
    fragilisée
  • Estime de soi menacée,
    angoisse sur l'avenir
  • Risque de
    marginalisation, voire
    de délinquance
  • Risque de rejet
    de la société
  • Répercussions sur la famille
    et les générations futures
Un NEET coûte / an à la collectivité
Coût de prise en charge financière par l’État
Montant des aides sociales versées aux NEET
  • Assurance-chômage
  • Aide logement, santé, etc...
  • Revenu minimum d’insertion
Le manque à gagner pour l’économie
Non-participation des NEET
à la croissance économique :
  • Perte de revenus des NEET
  • Perte de revenus fiscaux pour l’État
Soit milliards d’euros par an, ou 1,1% du PIB
3

Le décrochage scolaire,
premier facteur de risque

54% des NEET sont des décrocheurs. Or, chaque année, environ 100 000 jeunes décrochent.

Il nous semble donc urgent d’agir en prévention sur ce phénomène.

Un décrocheur est un jeune sorti de formation initiale, qui possède, au mieux, le brevet des collèges.

Il n'a donc obtenu :

  • ni BEP,
  • ni CAP,
  • ni baccalauréat (général,
    technologique ou professionnel)

avant de quitter le système scolaire.

Ce sont près de 490 000 jeunes
de 18 à 24 ans qui sont sortis du système scolaire sans diplôme en 2015.

Les enfants d’ouvriers
décrochent
3 fois plus
que
ceux des cadres.

4

Le décrochage scolaire,
un processus multifactoriel

Facteurs internes à l’école

  • Problème d’orientation
  • Manque d’accompagnement
  • Rigidité de l’institution scolaire
  • Climat scolaire difficile
  • Recours abusif à l’exclusion

Facteurs internes à l’école

 

  • Situation de famille difficile
  • Ecole non valorisée par le milieu
  • Facteurs structurels

Facteurs liés au jeune

  • Décrochage cognitif
  • Désintérêt pour l’école ou rejet
  • Troubles comportementaux
  • Santé fragile ou handicapante

Le décrochage se produit à toutes les étapes de la scolarité.

25% Première année
de BEP ou CAP
40% Deuxième année
de BEP ou CAP
10% Classe de
2nde ou 1ère
25% Classe de
terminale
5

La nécessité
d’une approche globale

La Fondation AlphaOmega soutient 4 associations intervenant à différentes étapes du parcours du jeune.

Le principe

Clubs de cinq élèves
de grande section, CP ou CE1
dont les enseignants
ont identifié un risque
de décrochage précoce

 

Le bilan

  • 110 000 familles
    bénéficiaires depuis 1995
  • 80% d’élèves bons
    ou moyens lecteurs en fin de CP
  • 85% des parents se sentant
    désormais capable d’accompagner
    leur enfant dans sa scolarité

Le principe

Mini-entreprises créées par
des élèves
de collège et de lycée
sur le temps scolaire, encadrées
par un enseignant et un parrain
issu du monde de l’entreprise

 

Le bilan

  • 27 000 jeunes mini-entrepreneurs
    en 2015/2016
  • 85% des enseignants estimant que
    la Mini Entreprise - EPA répond à
    un besoin essentiel et non couvert
  • 61% des élèves comprenant désormais
    l’importance des études

Le principe

Des écoles à la pédagogie
innovante
(remise à niveau
sur les savoirs de base,
alternance en entreprise,
et suivi personnalisé) pour
des jeunes sortis sans diplôme du système scolaire

 

Le bilan

  • A l’entrée, 87% de jeunes sans diplôme et 66% sans expérience professionnelle
  • 59% de sorties positives
    (retour en formation ou
    emploi pérenne)
  • 15 000 jeunes accueillis
    chaque année dans les écoles

 

Le principe

  • Accompagnement
    individualisé à domicile

    de jeunes en difficulté
    par des étudiants bénévoles

 

Le bilan

  • 6 400 jeunes accompagnés
    chaque année par 6 400 étudiants
  • Un fort ancrage au sein
    des quartiers difficiles
  • 71% des familles jugeant
    l’accompagnement très utile
6

La Venture Philanthropy,
un mode d’action efficace

La Fondation AlphaOmega participe
à l’optimisation et à l’évaluation
des dispositifs qu’elle soutient.

La prévention :
la portion congrue

Accent mis sur le secondaire plutôt que sur l'école primaire.

Sur 741 millions d’euros accordés à la lutte contre le décrochage, seuls 18% dédiés à la prévention.

L'éparpillement des dispositifs

Beaucoup d'initiatives locales, peu d'économies d'échelle et de partage des bonnes pratiques.

Dans le secteur public, superposition des dispositifs sans pilotage global

Pas de culture de l'évaluation

Pas d'accès aux données statistiques nationales.

Peu de financements et de moyens dédiés

Des structures sous-dimensionnées

Culture du financement de projets (et non de structures) : sous-effectifs, bas salaires, difficultés à attirer des compétences, tendance à la dispersion aux détriments de stratégies long-terme

La Venture Philanthropy

Faire bénéficier le secteur
associatif de l’expertise
et des méthodes du
private equity

Secteur
associatif

  • Expérience
    du terrain
  • Fort
    engagement
  • Impact
    social
  • Liens étroits
    avec les pouvoirs
    publics

Venture Philanthropy

Private
Equity

  • Soutien financier
    et en compétences
  • Approche
    pragmatique
    et rationnelle
  • Changement
    d’échelle
  • Engagement
    sur le long
    terme
  • Sélection
    rigoureuse